1978

Février 1978, Championnats de France de tir 10m.
Jean-Luc Tricoire de la SMTC termine cinquième au sanglier courant avec 319 points. En équipe, il remporte la médaille d'argent.
Avril 1978, Concours annuel de la SMTC (Champagne, Lorraine et Luxembourg), J-L Tricoire arrive 8ème à la carabine 10 mètres avec 352 points.
Juin 1978, Rencontre internationale entre la Finlande, la Suède et la France en sanglier courant à Joensun en Finlande. 
Jean-Luc Tricoire y fait ses débuts en équipe de France. Et bien qu'il ne pratique cette discipline de sanglier courant que depuis un an, Tricoire a réalisé une excellente performance confirmant qu'il est le deuxième tireur français derrière le junior strasbourgeois Thierry Guiot. 1er concours, 30 balles à 50m sur sanglier courant à vitesse lente et 30 balles à vitesse rapide. Jean-Luc Tricoire termine 11ème avec 544 points. 
2ème concours, 40 balles à 50m sur sanglier co urant à vitesse mixte. Jean-Luc Tricoire fait 7ème avec 371 points. Tricoire marque un 7 à son avant dernière balle et bien que battant l'ancien record de France laisse le nouveau record à Guiot. Par cette excellente performance, Jean-Luc vient de gagner une part de son billet pour les championnats du monde de tir à Séoul en septembre et devient espoir pour les jeux olympiques de Moscou. 

 


Championnats de Champagne, Jean-Luc Tricoire arrive 3ème avec 367 points à la carabine 10 mètres. Il se qualifie par la même occasion aux championnats interligues et au Championnat de France.
Championnats de France d'été à Augoulème, Jean-Luc Tricoire est champion de France au sanglier  courant 50 mètres avec 544 points sur 600.



1978, Assemblée génrale de la SMTC.
Championnat d'Europe à Suhl, l'équipe de France Sénior pour les championnats d'Europe à Suhl fut constituée lors des championnats de France d'Angoulème. Ainsi J-L Tricoire est deuxième avec 1612 points, derrière Thierry Guiot 1635 points et devant Zaza 1600 points. Thierry Guiot étant engagé en Junior, l'équipe de France Sénior fut finalement composée de Tricoire, Zaza, Guiot F. et Gasq    uet.
Jean-Luc Tricoire arrive 34ème avec 534 points et premier français.





1978, Championnats du monde de Séoul. 
Jean-Luc Tricoire, après un entrainement sérieux a fait en dix mois des progrès énormes dans la discipline du "tir au sanglier courant" à la carabine 50 mètres. 
Après avoir rattrapé les meilleurs tireurs français, il vient de battre le record de France en vitesse mixte le portant de 372 à 382 points sur 400. 
Tricoire, 4ème, à 1 point du 3ème. L'annonce de ce résultat a surpris plus d'un tireur, mais pas les initiés, conscients depuis l'année dernière de ses possibilités. Nous avons quand même eu peur quand, dans ses dix dernières balles, il tira un huit, suivi de deux neuf ; il lui restait à ce moment là encore cinq balles à tirer. Son visage visible de profil laissait voir toute l'émotion qui l'habitait quand il termina par 49, avec un dix central à l'ultime coup.

La fin de ce tir, total 190 points, est remarquable si l'on considère que Jean-Luc Tricoire savait depuis la veille, après son 192, qu'il lui suffisait de finir autour de 185-190 pour avoir une chance d'accéder au podium.

Sa série terminée il devait attendre en pleine incertitude le moment où Cini quittait le pas de tir après avoir totalisé 383 points... 
Avant ce Championnat, le record du monde était détenu avec 385 points par Posteianov depuis 1974, record maintenant surpassé par l'Italien Mezzani avec 387 points.

Il n'y a pas de médaille diront certains mais lorsque l'on sait qu'elle a été manquée d'un seul point et que ce point a été "jaugé" par 3 arbitres car il fallait l'apprécier à quelques centièmes de millimètres à la loupe, alors, dans ces conditions, l'honneur d'occuper une quatrième place n'en est pas négligeable à l'échelon mondial.

Sanglier courant (60 balles, 30/30).   
J-L Tricoire arrive 27ème(premier français) avec 548/600. 

Sanglier courant (40 balles mixte). 
J-L Tricoire fait 4ème(premier français) avec 382/400.