1991

Mai 1991, Championnat de ligue de tir à Châlons.
A 50 m, Tricoire se classe premier avec 589 points. Par équipe la SMTC est première.

Octobre 1991, Jean-Luc Tricoire cible 1992

Jean-Luc Tricoire a été troisième au championnat d'Europe à Bologne cette année, et cinquième à la coupe du monde de Los Angeles, gagnant ainsi un quota pour les jeux olympiques, où seulement un tireur pourra représenter la France.

L'élément moteur de la SMTC, comme chacun aime à le reconnaître, disputera bientôt la coupe du monde au Guatemala. Résultats fin avril.


Décembre 1991

Avec sa troisième place au championnat d'Europe cette année et sa cinquième place à la coupe du monde de Los Angeles, Jean-Luc Tricoire permet à la France d'être représentée aux Jeux Olympiques de Barcelone. Son excellente prestation en tir sur cible mobile à 10 m lui a valu de remporter un quota, sorte de ticket d'entrée aux Jeux Olympiques, où seul un tireur portera les couleurs de la France.

Il reste désormais à Jean-Luc Tricoire à s'imposer comme meilleur français au championnat d'Europe et aux coupes du monde qui se dérouleront jusqu'en avril.

Tous les espoirs sont permis quand on sait que notre célèbre Châlonnais représentait déjà la France aux Jeux Olympiques de 1984 et 1988.

Un tel parcours sportif n'a pu se réaliser qu'au prix d'un sérieux entraînement. Ainsi, Jean-Luc Tricoire fréquente assidûment la SMTC. C'est dans cette structure municipale qu'il a appris le tir dès l'âge de seize ans.

Jean-Luc Tricoire recommande aux jeunes qui voudraient s'initier à cette discipline sportive d'être motivés et persévérants car "on ne recueille les fruits de son entraînement qu'au bout de quelques années".

Un exemple à suivre.

 
 
Décembre 1991
Depuis 1978, Jean-Luc Tricoire se maintient au plus haut niveau mondial du tir au sanglier courant, devenu le tir sur cible mobile.

Malgré ces brillants résultats européens et mondiaux qui en ont fait régulièrement un favori, les Jeux Olympiques n'ont pourtant jamais souri au tireur châlonnais sélectionné à deux reprises.

Cette médaille olympique qui lui manque, Jean-Luc Tricoire est bien décidé à aller la chercher dans quelques mois à Barcelone.