1993

Février 1993, Championnat de France à Chôlet
Jean-Luc Tricoire arrive 5ème en vitesse mixte avec 349 points et premier en vitesse olympique avec 564 points. Aux sélections nationales, il fait premier avec 1120 points.

Mars 1993, Match international à Dortmund

Tricoire arrive 7ème avec 545 points en vitesse olympique.


Avril 1993, Championnat départemental à 50 m à Châlons

Jean-Luc Tricoire arrive premier avec 584 points en vitesse olympique et 395 points en vitesse mixte.


Mai 1993, Sélection nationale à Moulin

Tricoire est premier avec 569 points.


Mai 1993, Championnat régionaux 50 m à Châlons

J-L Tricoire est premier en vitesse olympique avec 590 points et en vitesse mixte avec 388 points.

 
Juillet 1993, Championnat de France 50 m à Gien
Il arrive premier en VO avec 587 points et en VM avec 396 points. Lors des sélections nationales 10 m à Moulin, Tricoire est premier en VO avec 569 points et en VM avec 377 points.

L'ex-champion du monde et d'Europe, Jean-Luc Tricoire, a remporté avec aisance 4 titres nationaux de plus (individuels) cette saison. L'impasse sur les championnats d'Europe lui permet de recharger les accus en vue d'une nouvelle préparation olympique. Atlanta pourrait être plus fructueux que les trois campagnes précédentes du leader châlonnais. A noter encore un nouveau record de France pour Tricoire, à 10 mètres en mixte, avec 377 points. Il égalise le record en tir olympique avec 569 points.


Novembre 1993, Match international à Voreppe

Jean-Luc Tricoire arrive 6ème avec 547 points.